bannière alternative
dernière mise à jour : 24/09/11

Stages Réalisés

Cette partie est consacrée aux stages en informatique que j'ai pu effectuer. J'y parlerai des missions que j'ai réalisées ainsi que des enseignements que j'ai pu en tirer.

Liste des Stages :


dernière mise à jour : 24/09/11

Majesis

Résumé

Durant ce stage de trois mois, j’ai travaillé pour la société de services informatiques Majesis pour la reprise d’un projet d’intégration d’un projet ERP directement chez le client : le Groupe Sesar, spécialisé en maintenance multi techniques. Cette intervention était également l’occasion de développer une solution ERP unique sur laquelle pourrait naitre une association de ces deux sociétés pour son édition et sa distribution.

L'acronyme ERP signifie Enterprise ressource planning, en français on parle de PGI, "progiciel de gestion intégrée". C’est un outil qui permet de centraliser toutes les données de l’entreprise au sein d’une base unique, d’en restituer une vue orientée métier et permet de propager l’information dans le logiciel et de lui assurer un cycle de vie cohérent. L’ERP ici considéré est l’ERP suédois Jeeves, un ERP souple, adapté à la gestion des PME/PMI.

Au cours de ce stage, je fus principalement affecté au développement sur la base de données liée à cet ERP, (SQL Server). Mais mon périmètre d’intervention est resté très large, j’ai également pu intervenir sur l’ERP en lui-même (macros, ergonomie, création de programmes...) et aussi parfois directement auprès des utilisateurs.

J’eus également la chance de me voir confier un certain nombre de responsabilités et d’être associé à part entière dans un grand nombre de processus décisionnels, où j’ai pu être force de proposition et où j’ai pu beaucoup apprendre sur les rapports humains et fonctionnels d’une entreprise.

De Majesis à Sesar, du prestataire au client

Logo Majesis
Logo Majesis

Majesis est une SARL récente, dont le coeur de métier est l’intégration du système ERP Jeeves, avec des activités périphériques de conseil et gestion. Suite à un dysfonctionnement humain et professionnel elle cherche aujourd’hui à repartir en se reconstruisant autour d’un nouveau projet. Les solutions ERP actuelles sont soit orientées vers les activités de Services, soit plus vers l’Industrie, mais rarement capables de suivre l’activité d’une entreprise jouant sur les deux tableaux, comme le Groupe Sesar.

Le projet de Majesis est donc d’intégrer l’ERP Jeeves chez le Groupe Sesar et de le façonner à ses besoins, afin de créer une solution unique sur le marché de l’ERP, qui soit réutilisable et réadaptable à d’autres projets. Une fois le projet abouti, Sesar et Majesis se laissent la possibilité de s’associer pour proposer cette solution sur le marché, le Groupe Sesar se lançant alors dans une nouvelle activité. Chacune des sociétés dispose alors d’un avantage non négligeable. Le groupe sesar aura donc pu profiter de la primauté de la solution à un coût avantageux et avec l’assurance de la recherche d’un haut niveau de qualité par Majesis, tandis que Majesis aura disposé d’une facilité de construction de sa solution et pourra plus tard compter sur le poids financier et des contacts du Groupe Sesar pour optimiser son entrée sur le marché.

Logo Sesar
Logo Sesar

Le Groupe Sesar est une SAS (Société par Actions Simplifiée) créé en 2000, et qui compte 220 collaborateurs répartis sur toute la France, répartis entre métiers techniques et commerciaux. Le Groupe Sesar rassemble un certain nombre de sociétés spécialisées dans ce que l’on appelle le second œuvre technique du bâtiment et la maintenance multi technique. Ses prestations vont de l’étude à la maintenance, en passant par l’installation. Ses domaines d’intervention sont larges et portent sur de grandes enseignes de distribution (Celio, H&M, 1.2.3), les secteurs tertiaire et de l’industrie, l’hôtellerie (Mercure, Novotel), le milieu hospitalier...

Le monde de l'ERP

L'acronyme ERP signifie Enterprise ressource planning, en français on parle de PGI, progiciel de gestion intégrée. Avant les ERP, les entreprises fonctionnaient avec différents logiciels spécialisés sur un processus unique. On pouvait, par exemple, se retrouver avec un logiciel pour la gestion des achats, un différent pour la gestion des stocks, encore un autre pour la comptabilité...Or ces processus sont intimement liés, il n'est pas difficile d'imaginer que les achats vont directement impacter l'état des stocks et de la comptabilité.

On se retrouve alors confronté à un problème particulièrement épineux de cohérence d'information. Les modifications dans l'un des logiciel devant se répercuter dans les autres, au risque sinon de se retrouver avec un ensemble d'informations incohérent. Or, ces systèmes étant le plus souvent cloisonnés, propriétaires, on se retrouve alors contraint soit de propager l'information "à la main", soit de construire des interfaces spécialisées entre eux, ce qui s'avérera non moins aussi complexe et coûteux, aux vues de l'hétérogénéité des données et des spécificités internes des logiciels concernés.

Un ERP est la solutions à ces problèmes. On utilise une base de données unique, qui se chargera par nature d'assurer l'unicité et la cohérence des données qui vont etre standardisée. Tous les utilisateurs travailleront à partir du même logiciel relié à la base, mais sur des interfaces personnalisables en fonction de leur métier, ce qui leur assure une consultation orientée métier de données triées et pertinentes. Un des principaux intérêts de l'outil réside dans sa capacité à garantir la propagation d'une donnée d'un service à l'autre : on parle de gestion de flux métier ou encore moteur de workflow. On va, par exemple, pouvoir transformer un devis en affaire, une affaire en chantier, un chantier en ordre d'achat... tout en gérant en parallèle, et de manière automatique, l’état des stocks ou des commandes.

ERP : schéma d'architecture canonique
ERP : schéma d'architecture canonique / Fleur-Anne Blain developpez.com

L'ERP Jeeves

Logo Jeeves
Logo Jeeves

Durant ce stage j'ai travaillé sur la solution ERP Jeeves. Il s'agit d'un ERP suédois datant de 1992 (donc relativement récent), principalement orienté vers les PME/PMI. Il est présent dans dans 41 pays différents sur les 5 continents. Au niveau de son offre, il est capable de gérer des parcs de 3 à 1.300 utilisateurs pour un coût à partir de 1000 euros par poste utilisateur. Si le coût total d'un projet Jeeves est évidemment directement dépendant de la taille du périmètre affecté, on peut néanmoins estimer un montant global par projet entre 40.000 et 500.000 euros.

Comme dit précédemment, il fait partie des solutions ERP plus petites, mais offrant en contrepartie une souplesse d’utilisation, de mise en place et de modifications que les grandes solutions traditionnelles ne peuvent se perrmettre. On le voit notamment à la facilité qu'il y a à créer ses propres tables/vues et à les relier à de nouveaux programmes au sein de la solution.

Jeeves est disponible sur des systèmes d'exploitation Windows, couplé au SGBD SQL Server (ce qui fut le cas dans ce stage) mais est également disponible sous Linux avec DB2 (IBM).

A l’instar d'autres solutions ERP, il dispose de son propre macro langage, le JML (Jeeves Macro Language). Inspiré de la syntaxe du langage Pascal, c’est un langage évènementiel permettant de développer des macros et de lier des événements à certaines actions (boutons, raccourcis clavier, entrée de programme, modification d’une donnée...). Il donne accès à un grand nombre de fonctionnalités avec facilité (boîte de dialogue, envoi de mail, création de page HTML, et surtout exécution de code SQL...).

Jeeves est un produit relativement dense. A l’heure actuelle la base de production regroupe pas moins de 3034 tables et vues, 3188 procedures, 6942 triggers et 664 macros (issus du standards Jeeves et ajouts personnalisés confondus).

Jeeves - Programme des bons de travail
Jeeves - Programme des bons de travail

Rapport et Documents

icone pdf Rapport de Stage - Majesis 2011
icone pdf Support de Présentation - Majesis 2011
Remonter

dernière mise à jour : 24/09/11

Ilex

Présentation de la Société

logo Ilex
Logo Ilex

Ilex est une Société de Services en Ingénierie Informatique (SSII) et un éditeur de logiciels, principalement axé autour de la sécurité et de la gestion des identités. La société a été créée en 1989 par Laurent Gautier et René Lagreze. Son nom est la concaténation d’un I pour Informatique et de lex, la loi en latin, le premier sigle de la société était ainsi une balance. Ilex est aussi le nom latin du houx, un grand houx trône d’ailleurs dans la cour intérieure des locaux ! (à noter qu'il fut un temps où l’entreprise disposait d’un journal interne baptisé "La feuille de houx"...).
La société dispose de plusieurs agences, j'ai travaillé pour ma part au siège social à Asnières sur Seine (92).

Missions Effectuées

Ma mission initiale consistait en le développement d'un module d'authentification par OTP pour le logiciel de SSO Sign&Go (édité par Ilex).

logo Sign&go
Logo Sign&Go

Un logiciel de SSO est un logiciel qui permet de centraliser les authentifications d'un utilisateur sur une machine. D'où vient ce besoin ? Dans beaucoup d'entreprises, les employés sont souvent amenés à travailler sur de nombreux logiciels différents, possédant tous des contrôles d'accès spécifiques, le plus souvent par login-mot de passe. Les mesures de sécurité les plus élémentaires en matière d'authentification imposent de posséder un couple login-mot de passe différent pour chaque application, de les changer régulièrement et de n'utiliser que des mots de passe "sûrs" (suffisamment long, n'existant dans aucun dictionnaire, utilisant des chiffres, caractères spéciaux et alternant majuscules et minuscules...). Il devient alors difficile pour l'utilisateur de trouver des mots de passe suffisamment sécurisés... mais dont il est à même de se rappeler ! Il n'est pas rare de voir les utilisateurs céder à la facilité en baissant plus ou moins volontairement leurs pratiques en matière de sécurité, compromettant ainsi la santé de la société.

Un logiciel de SSO tel que Sign&Go s'inscrit donc directement dans la réponse à cette problématique, en centralisant ainsi les authentifications autour d'une unique authentification forte. Pour que ce système puisse être efficace il convient cependant d'accorder un maximum d'attention à cette authentification, afin qu'elle soit la plus sécurisée possible. En lieu et place du classique couple login/mot de passe, on peut utiliser des systèmes à base de cartes à puce, badges, clefs USB... ou encore par OTP !

Dans ce type d'authentification, chaque utilisateur dispose d'un boîtier qui lui est associé et qui va permettre de générer, sous forme de nombres pseudo-aléatoires, un code numérique dont la validité sera limitée dans le temps et à un seul essai. Ainsi, si l’utilisateur attend trop avant d’utiliser son OTP, celui ne sera plus valide ; de même après que le code OTP ai été envoyé au serveur gérant l’authentification. L’avantage apporté par cette technique est plus que conséquent, en effet, même si un individu arrivait à intercepter l’OTP lors de son envoi, il lui serait inutile. Contrairement à une authentification par login/mot de passe classique, le vol du mot de passe sur le réseau ne présente aucun intérêt pour un pirate.

J'ai donc été chargé de réaliser l'implantation d'un module permettant l'authentification par OTP au sein du logiciel Sign&Go, en m'inspirant des techniques de d'authentification déjà déployée. L'authentification était réalisée, entre autres, par un serveur Radius et un serveur Gemalto de la société éditrice des boîtiers OTP. Une fois le module d'authentification développé, s'en est suivi une phase de tests et la rédaction d'un cahier de recette, ce qui m'a permis de suivre complètement le cycle de vie de mon module.

J'ai alors pu compléter mon travail par la configuration de Virtual Machine de référence, permettant de s'interfacer de manière simple, efficace et modulable avec les différents composants du logiciel Sign&Go et ainsi de vérifier le bon fonctionnement du module, en cas de changement au sein du logiciel. Dans cette partie j'ai pu aborder d'autre points que le développement puisqu'il m'a fallu travailler sur l'installation, la configuration et la mise en réseaux de ces différents équipements dans des environnements hétérogènes.

Bilan

Je garde de ce stage un bilan extrêmement positif. J'ai eu la chance de travailler chez un éditeur logiciel, avec une mission passionnante, développant des problématiques actuelles et des enjeux de sécurité importants. J'ai pu bénéficier d'excellentes conditions de travail tant du point de vue logistique que technique et humain. Même si deux mois de stage est un peu cours, j'ai néanmoins pu apprendre beaucoup en terme de méthode, technique et vie en entreprise.

Rapport et Documents

icone pdf Rapport de Stage - Ilex 2010
icone pdf Support de Présentation - Ilex 2010
Remonter

Valid XHTML 1.0 Strict
Copyright © 2010 DEVILLIERSE Vincent Tous droits réservés